top of page
fd2site.gif
Rechercher

Chronique apicole

Chers amis des abeilles,

Guy Roche m’a demandé de faire vivre une chronique mensuelle autour des abeilles et je l’en remercie chaleureusement,

Ce n’est pas facile pour moi du point de vue technique, car je maîtrise mal l’outil ordinateur, et d’autre part ma documentation en photos électroniques est quasiment nulle,

Ceux qui parmi vous pratiquent l’apiculture, ou souhaitent le faire peuvent aussi me contacter au 06 79 13 62 11 ou marc.forner@caramail.fr.

Vous pouvez trouver sur internet de nombreux sites en tapant par ex "apiculture biologique" ou " lutte biologique contre tel ou tel parasite ou prédateur... "

Un bon conseil: ne jamais croire sur parole mais s’efforcer de vérifier concrètement !

En Novembre : Sauf nécessité absolue il faut éviter d’ouvrir les ruches avant le retour du printemps, bien que le beau temps actuel, relatif certes, permette aux abeilles de flâner et de rentrer encore quelques pollens tardifs ;

par contre les observer au trou de vol est une bonne habitude à prendre parce que cela permet d’en savoir beaucoup sur ce qu’il se passe à l’intérieur sans avoir à ouvrir .

l’important est de s’être assuré que :

1-qu’il y a suffisamment de provisions d’hiver;un minimum de 10 kg de miel est requis; l’évaluation se fait ainsi:pour une ruche Dadant 10cadres ,1 cm de miel sur 10cadres cela fait environ 1 kg, donc 10 cm:10kgs ; tenir compte qu’il y a plus de miel sur les côtés qu’au centre.

Pour une ruche Warré, un élément bien plein doit suffire,

2-les entrées soient réduites à 4/5 mm de hauteur , pour éviter les visiteurs indésirables, rats, limaces…

3-éviter l’humidité ; il n’est pas trop tard pour soulever les ruches à 40/50 cm du sol. Renforcer l’isolation du toit avec un matériau naturel.

4-Il est important que l’emplacement soit ensoleillé l’hiver, ce qui facilite les sorties hygiéniques indispensables !

5-éviter de laisser des élément vides sur la colonie.

6-avoir hiverner des ruches fortes,si possible avec des reines de qualité;dans ce domaine beaucoup de surprises printanières surviennent:par ex(personnel) une ruche Warré sur 1 élément(c’est petit!)avec une reine jeune et prolifique a très bien passé l’hiver alors qu’une autre

forte est retrouvée vide au printemps ! Difficile de trouver des explications à cela.

7- l’emplacement et l’environnement du rucher est très important pour l’hivernage, mais cela est un chapitre en soi sur lequel nous pourrons revenir.Le bruit et les vibrations mécaniques dérangent énormément ,à éviter à tout prix !

La période de novembre à février est propice à la réflexion et aux projets d’avenir pour améliorer

la condition de vie des abeilles,corriger les erreurs etc.

cordialement à vous et à bientôt.

33 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Il ne reste qu'a passer commande auprès de la Libricyclette... ! Merci pour le conseil lecture.

Like

L'actualité de 3B

bottom of page